Démarche artistique

 

Artiste plasticien, Franck CLAUDON parcourt l'infini de sa condition humaine dans son travail.

 

La pratique du dessin, réalisé comme un exutoire est un refuge, loin du monde, un repli bénéfique et nécessaire dans une réalisation méditative. L'éloge de la lenteur.

 

Ces dessins-tissages (Temples), longs et minutieux, font appel à la maîtrise du geste et de l'esprit dans un langage de motifs dessinés et cousus sur papier, mêlant acrylique, perles et paillettes.

 

Dans cette continuité, la sculpture textile renoue avec les techniques de couture apprises dans le passé par l'artiste, adaptées à ses pièces en fil de fer.

 

La sculpture vient libérer plus fortement encore les codes imposés par la tradition. L'artiste face à la sculpture textile assume pleinement d'être "l'homme qui coud", et ainsi, inverser le masculin-féminin qui voudrait imposer sa loi.

 

Il s'agit de s'approprier les "travaux d'aiguilles" dits féminins pour en faire un langage propre et s'affranchir de l'identité en dénonçant le machisme, la domination, la soumission avec une intention féministe, libre de toute entrave.

 

L'emploi du tissu et de matériaux liés à la broderie est un masque, un maquillage brillant que l'artiste utilise pour dénoncer ce qui "ne marche pas", ce qui fonctionne de travers.

 

Les formes tentent de réparer le passé, de recréer les souvenirs perdus sous un angle imaginaire, hybride, pour élaborer une réalité acceptable.

 

Il s'agit ici de récupérer ou de réinventer son histoire pour trouver sa place. La mémoire, les brimades liées à l'enfance, la mort, la solitude sont autant de sujets qui motivent le travail de Franck CLAUDON.

Franck Claudon

artiste peintre

Ste-Geneviève-des-Bois (Paris)

Version imprimable | Plan du site
© Franck Claudon Tous droits réservés. All rights reserved.